Version imprimable du sujet
Cliquez ici pour voir ce sujet dans son format original
FORUM DU DELTAPLANE > Tout le deltaplane > Radio avec transpondeur


Ecrit par: pierre64 01 novembre 2019 à 10:28
Bonjour,

a t'on le droit d'utiliser ce genre de radio avec transpondeur (y'a des gonzes en Rafale ou Mirage qui font joujou dans les vallées montagneuse, surement un entrainement pré-Afganistan)


Ecrit par: mm91 01 novembre 2019 à 15:42
Bonjour,

Tu fais un raccourcis trop rapide entre un "transpondeur"(?) et la réglementation (et son respect) de la circulation aérienne.

Voir les définitions d'un transpondeur ici:


Apparemment la radio dont tu parles:
- ne fonctionne qu'en FM (toutes les fréquences aviation sont en AM).
- ne fonctionne pas en dessous de 144 Mhz (la fréquence FFVL est 143.9875 MHz)
- sa fonction "transpondeur" n'est pas très bien définie (voir ci-dessous)
- et de toute façon, comme c'est bien indiqué, il faut une licence (radio-amateur ? aviation ?) pour l'utiliser.

Sans doute fais-tu référence au système "anticollision" de plus en plus utilisé dans l'aviation de loisir
et notamment par les planeurs.
Il s'agit d'un système qui retransmet la position gps (reçu par "gps" par l'appareil considéré)
sur une fréquence aviation (+ quelques autres informations ?)

Il se présente sous l'aspect d'un petit écran ou sont représentés en permanence:
- ton appareil
- les appareils autour de toi (distance réglable ?) qui sont équipés du même système bien entendu.

C'est tentant, mais ça a des inconvénients:
- cher
- licence obligatoire (il faut un minimum de connaissances techniques et administratives pour l'utiliser correctement, connaître ces limites et ne pas faire d'erreurs d'interprétation qui conduiraient à des collisions ! )
- incitatif à ne pas respecter les réglementations de la circulation aérienne !...
- les avions militaires (pour des raisons de discrétion évidentes !) n'en seront jamais équipé.


Pour ce qui concerne les rafales ou mirages dont tu parles il y a deux cas à considérer:

- soit il y a eu un Notam et tu as une interdiction totale de voler (dans cette zone).
(tu dois impérativement prendre connaissance des Notam avant tous vols)

- soit ils évoluent en zone "non contrôlée" et sont soumis, comme toi, au règle du vol à vue (VFR),
(et ils te doivent même la priorité puisque tu es le moins manœuvrant).

Pour le premier cas il reste quand même un gros travail à faire (par la FFVL notamment (*)) pour rendre la lecture de ces notam plus accessibles et surtout plus claires (notamment sur Internet)

Pour le deuxième cas ça peut sembler surprenant quand (comme moi aussi) on les voit passer "si près, si vite"
(et sans bruit puisqu'il arrive après !)
En Delta et en ULM j'en ai même vu m'éviter !.

Mais cela fait partie intégrante (et même prioritaire bien sûr !) de leurs exercices.
(mon métier m'avait conduit à fréquenter les pilotes de ces appareil et j'en ai quelquefois
parlé avec eux, a titre privé; ils m'avaient confirmé tout cela).

Les collisions sont d'ailleurs (heureusement) rarissimes.


Vaste sujet qu'il faut approfondir et éviter de réduire à deux phrases (pour se rassurer ?!)...


(*) je soutiens bien sûr la FFVL et je sais qu'elle en fait déjà beaucoup sur ce sujet, mais maintenir une certaine "pression" par les adhérents (ou tout au moins écouter leur avis) est "de bonne guerre"

Ecrit par: pierre64 01 novembre 2019 à 21:42
Qu'est ce que ça fait plaisir de lire une symphonie d'arguments détaillés développant une argumentation cohérente. Merci pour la pédagogie monsieur biggrin.gif


Ecrit par: Flying Captain 03 novembre 2019 à 15:36
Bonjour

Je pense que vous faite une confusion entre transpondeur (utilisé conjointement avec un radar) et un système d'identification automatique; AIS ( appareil utilisant un canal VHF et un GPS) qui lui n'est pas "sensé" être utilisé en anticollision. Je me vois mal embarquer un radar et je doute de l'intérêt d'un AIS, ça ferait beaucoup à gérer!
Les fréquences utilisées par nos radio sont de la VHF, comme en aviation, les bandes attribuées sont différentes. On parle de FM et AM pour la radiophonie, la radio où on cause dans le poste! (France Inter, Fip, Couleur3, pour en citer quelques unes).
Je pense que pour nous deltistes les seules règles à suivre en matière d'anticollision sont celles du vol à vue (en plus de l'autorisation à voler sur la zone considérer, règlementation aérienne permanente et temporaire).

Ecrit par: mm91 03 novembre 2019 à 17:20
Oui Flying Captain, tu expliques mieux (et plus simplement) que moi !
(et j'approuve bien sur tout à fait ta conclusion...)


Je me permets tout de même de préciser les deux systèmes:

1- système "anticollision": un exemple ici:

(bien lire le texte en rouge !)

qui utilise un gps et la VHF de bord (comme décrit dans mon post précédent), mais ne fonctionne qu'entre les aéronef qui en sont équipés.

Système fortement recommandé par la DGAC pour l'aviation de loisir
(lire par exemple: )

(ne fonctionne pas pour les avions militaire)

Mais leur utilisation généralisé est un grand pas vers l'obligation qui signerai la fin du VOL (et de l'espace aérien) LIBRE... (*)

C'est une variante simplifiée du sytème qui équipe tous les avions de ligne:
voir: (que certains appellent aussi "transpondeur", d'où la confusion)


2-Le transpondeur (au sens employé par Pierre 64) est un appareil qui "répond" au radar;
par exemple au radar de bord d'un mirage dont la sensibilité est un peu limite (compte tenu de leur vitesse) pour détecter un Delta ou un parapente non équipé de ce transpondeur.

Mais c'est pour celà que les pilotes de chasse s'entraîne au pilotage VFR
et qu'il faut qu'ils continuent de le faire !

C'était ce transpondeur que suggérait Pierre64
(et je ne sais pas si la radio qu'il citait avait cette fonction ?)

mais c'est toujours la même chose: ça va à l'encontre de la défense de l'espace aérien libre (ou non contrôlé).(*)


(*) Vaste et délicat sujet...
(dont fait partie d'ailleurs la diffusion publique systématique de sa propre trace GPS par exemple !...)



Ecrit par: Flying Captain 03 novembre 2019 à 18:43
Je plussoie!
D'expérience se sont davantage les autres libéristes qui faut avoir à l’œil que les autres types d'aéronefs (sauf en cross), en particulier en vol local sur site fréquenté. J'ai expérimenté, avec succès, le site de Passy Plaine-joux au printemps, l'extraction du site demande beaucoup d'attention en raison de la forte concentration en méduse parapentesque alors que mes 80 bornes AR entre Ugine et le Brévent, une fois au plafond, ont été on ne peut plus tranquille question trafic!

Ecrit par: marc06 03 novembre 2019 à 19:20
Bonjour a tous

Merci de toutes vos réponses (mais ça ira mieux avec un aspro...) biggrin.gif

Bizarre que personne ne cause du FLARM , option que j ai prise sur mon altivariogps.
Grace a lui,les planeurs sont signalés (et comptés). Et eux me détectent s ils ne me voient pas ! ça me rassure.

Ce sont eux qu il faut craindre le plus.

a+ et bons vols !

Ecrit par: mm91 03 novembre 2019 à 19:45
Citation (marc06 @ 03 novembre 2019 à 19:20)
. . . . . . .
Bizarre que personne ne cause du FLARM . . . . 


Si !
dans le lien que j'ai donné:

(en haut à gauche, cliquer sur "PowerFlarm")

Remarque:
Chaque marque a son propre nom;
Dans l'autre lien que j'ai donné plus haut:
( )

la DGAC appelle ça:

"Systèmes embarqués d'aide à la détection de trafic"

Ecrit par: mm91 03 novembre 2019 à 20:30
une bonne explication (moins publicitaire) et bien résumée dans le § "Fonctionnement":


Ecrit par: marc06 04 novembre 2019 à 19:57
Ah oui ,exact !
Merci !
ça fait peur... 20 collisions par an ! on n est pas toujours aux aguets hélas.
Et un planeur ça fonce , (+ les photos,les instruments,la passagere,la pause pipi;etc...)
L été en cross,le FLARM me rassure quand meme.
a+ et bons vols

Ecrit par: Flying Captain 04 novembre 2019 à 20:25
Il serait intéressant d'avoir un retour d'expérience de la part des pilotes utilisant un alti-vario équipé de l'option Flarm. Efficacité, praticité, ergonomie interface, etc.
Autant en anti-collision avec les planeurs je suis preneur, autant pour gérer l'anti-collision avec les confrères volant en libre et en configuration dense je suis septique. Je suis donc curieux de lire des témoignages et avis.

Ecrit par: Paolo 04 novembre 2019 à 23:48
Citation (Flying Captain @ 04 novembre 2019 à 20:25)
Il serait intéressant d'avoir un retour d'expérience de la part des pilotes utilisant un alti-vario équipé de l'option Flarm. Efficacité, praticité, ergonomie interface, etc.
Autant en anti-collision avec les planeurs je suis preneur, autant pour gérer l'anti-collision avec les confrères volant en libre et en configuration dense je suis septique. Je suis donc curieux de lire des témoignages et avis.

J'ai fait installer le FLARM sur mon Compeo+ en 2010, et j'en suis satisfait.

Par rapport à un FLARM installé sur un planeur, l'information fournie est plus basique.
Lors qu'un autre aéronef (doté de FLARM) est en route convergente le vario émet un son.
Le vario affiche aussi le nombre d’aéronefs détectés, mais pas la position relative, comme sur le FLARM d'un planeur.
On voit bien sur aussi les autres libéristes doté de FLARM. Il y en a, même en parapente.

Je le trouve utile à la fois dans des zones très fréquentées (comme par exemple la Blanche en plein été, avec des planeurs dans tous les sens), mais aussi quand on est seul et on pense d’être tranquilles, et on est prévenus à l'avance d'un planeur qui vient de nulle part.
Ça rassure, même si ça ne remplace pas une vigilance visuelle (et il y a aussi des planeurs pas équipés).

C'est primordial de mettre régulièrement à jour le micrologiciel du FLARM (au moins une fois par an), sinon on risque de ne plus communiquer avec les autres FLARM (donc ni voir ni être vu).

Bons vols

Ecrit par: pierre64 05 novembre 2019 à 13:16
Bonjour messieurs,
Merci pour les retours, en plus la mto était mauvaise ce week end wink.gif

à la base, je me demandais si cette cette radio pouvait servir pour le vol libre, le vol ulm, la randonnée (freq secours en montagne)... un engin polyvalent... mais si elle ne permet pas la frequence vol libre , ça commence mal...

Ecrit par: Satanas 05 novembre 2019 à 15:02
Bonjour,
Comme Paolo, mon vario est équipé d’un flarm. J’en suis globalement satisfait mais la mise à jour annuelle n’est pas simple....
Une précision : les flarms des planeurs et autres appareils (1 hélico, certains ULM ici ) donnent une indication directionnelle ( devant, derrière, etc..) et de niveau ( plus haut, plus bas, même niveau ) ce qui aide au balayage visuel sur le secteur précisé. Les nôtres nous localisent de cette façon auprès de ces appareils mais ne nous donnent qu’une indication sonore, accompagnée d’un chiffre indiquant le nombre d’appareils détectés dans une sphère de 3 km environ. A nous de regarder dans toutes les directions.....
Je sais que quelques grincheux du milieu planeur sont hostiles à ce système entrainant, selon eux, encore moins de vigilance.
Ce n’est absolument pas ce qu’autoriserait le flarm ! Par contre s’il peut pallier une erreur humaine toujours possible : 👍
Je vole dans le secteur du Mont Blanc et croise très souvent des planeurs que je n’avais pas vus avant l'avertissement sonore.... Mon atos étant aussi difficilement visible pour eux, j’imagine que ça a déjà été le cas dans l’autre sens.
La limite : un vol au col de la Forclaz dans la grappe toute équipée.....j’imagine....insupportable 😫

Ecrit par: Flying Captain 06 novembre 2019 à 20:39
Questions: est-il possible de paramétrer la détection (distance mini et maxi, nombre de cibles détectées)?
Quelle est votre réaction quand le Flarm sonne? Un 360° pour repérer la cible si elle n'est pas visible au premier coup d'oeil?

Ecrit par: Satanas 07 novembre 2019 à 11:52
Pour ma part j’effectue aussitôt un balayage visuel aussi large que possible, puis effectue après un virage à 360° pour me signaler lorsque c’est possible.
La distance de « capture » n’est pas paramétrable, et vu la vitesse de déplacement des planeurs je surveille plus particulièrement la partie avant....sans toutefois me limiter à ce secteur.