Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

Pages : (2) [1] 2  ( Aller vers premier message non lu ) Répondre à ce sujet
ATOS VR 190
Gerluk
Ecrit le : 23 November 2014 à 14:15
Citer


Messages : 3
Inscrit le : 27 October 2014



ATOS VR classique, prévu pour voler en SOLO
Sur l'ATOS VR classique les tubes alu qui prolongent les caissons D-tubes en carbone ont un Ø extérieur de 44 mm.

ATOS VR 190
Ce modèle renforcé, polyvalent par excellence, est prévu pour supporter la charge d'un tricycle motorisé, voler en BI mais aussi en SOLO. Il a été certifié par le DHV comme tel. Le renforcement indispensable de sa structure porte notamment sur les caissons D-tubes en carbone qui sont plus costauds et plus lourds de quelques 100aines de gr. chacun.

QUESTIONS
1) Quelqu'un a-t-il l'expérience du VR 190 en SOLO ?
2) Quelqu'un a-t-il l'expérience du VR 190 en BI ?
3) Les tubes alu prolongateurs des D-tubes carbone ont ils toujours un Ø 44 mm ou bien sont il passés à un Ø plus grand, par exemple un Ø 46 mm ?
4) Le trapèze du VR 190 est il le même que celui du VR classique ou bien a-t-il été renforcé et élargi (barre de contrôle plus longue pour voler en BI) ?

Merci pour réponses.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 15 March 2018 à 15:04
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



C'est un sujet ancien mais qui m'intéresse!

Il n'y a pas eu de réponse aux questions posées par GERLUK.

J'ai questionné Félix de chez AIR sur le VR 190. Voir ci-dessous les réponses.

J'ai résumé les échanges par le texte si dessous.
En premier la question,
en deuxième la réponse de Félix,
et en troisième ma remarque (****).


Questions:
Y a t-il des clubs en Allemagne qui pratique régulièrement le biplace en remorqué avec l'ATOS VQ ou VR 190?

Oui, il y en a quelques un. Cependant le VQ est plus petit et les perfos ne sont pas aussi bonnes et la vitesse de décro est un peu plus haute que pour le VR.

****Donc, il est préférable de prendre le VR pour avoir de meilleurs perfos (ou un VX)!
****J'aurai bien aimé avoir les adresses des clubs qui pratiquent le remorqué biplace avec VX et VR 190.




Les vitesses de décrochage sont elles très différentes entre l'utilisation mono et biplace?

A peu près 4 a 5 km/h de plus pour la vitesse de décrochage. Il faut un bon vent de face pour décoller à pied ou un bon partenaire.

****Compte tenu des vitesses de décollage en remorqué > 50km/h, on est loin de la vitesse de décrochage que j'évalue en monoplace pilote équipé (95kg) < 35km/h. Pour l'atterrissage, il faut se limité à des vols en local de la piste ULM ou de l'aérodrome (pas de cross en bis).



La maniabilité est elle différente entre l'utilisation mono et biplace?

A peu près pareil, un peu mieux en biplace. En vol, la maniabilité est très bonne mais la finesse est de 5 a 6 points de moins.

****Donc, meilleur maniabilité en biplace et la finesse passe de 18 à 12! Il faudrait comparer avec un biplace souple!



La taille du trapèze est elle suffisante pour l'utilisation en biplace remorqué?

Je préfère le trapèze standard, d'autres le grand trapèze.

****Donc, il faut faire sa religion en pratiquant! Pour un déco et atterro en position couché, il est peut-être préférable de prendre le trapèze standard qui permet le vol en solo.



Les roulettes sur la barre de contrôle sont elles suffisantes pour l'atterrissage sur piste en herbe?

???????

*****Pas de réponse mais des grandes roues sur la barre de contrôle ou des roues spécifiques à l'activité biplace sont surement préférables surtout pour la vitesse au décollage.



Un ULM pendulaire équipé d'un moteur air création 582 est il assez puissant pour le remorquage du biplace?

Ca devrait, tout dépend de l'hélice et de l'aile. Le taux de montée est à peu près de 1,5 m/s en moins en remorqué, 2 m/s en remorqué biplace..
Avec une aile lente et une bonne hélice, j'ai un taux de monté de 2,5 à M/s a charge maximale au déco avec un 582. Mais ca peut être juste 1 m/S si l'hélice est trop petite ou optimisée pour des vitesses plus importantes.

****Donc, pas utile de monter un moteur plus puisant (912) pour faire du remorqué biplace!



L'utilisation en mono pour 80% et en biplace pour 20% est elle réaliste?

Je ne comprends pas la question. Tu peux faire 100% de biplaces. Généralement les copains font du biplace pour le fun
Je pense que probablement 20% des pilotes qui ont une 190 font du biplace et certains très très peu.

****Donc pour faire 100% de biplace il est préférable d'investir dans un VX.
****Pour un même pilote qui aurait une utilisation de l'aile de seulement 20% en biplace et 80% en monoplace il faut mieux acheter le VR 190.

Si vous avez d'autres renseignements sur l'ATOS VR 190 n'hésitez pas à mettre des remarques.

A+

Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
CVRN
Ecrit le : 16 March 2018 à 15:30
Citer


Messages : 501
Inscrit le : 27 February 2012



Lors d'une discussion avec Blaise avant hier, je me suis souvenu que l'EXXTACY 160 bi pouvait être utilisé en biplace. Cela pourrait être la solution avec une aile peu chère (mais qui reste à trouver, quitte à lui remettre une voile neuve) pour le club et nous gardons nos VR /VQ pour le vol solo.

nous n'avions pas envisagé ce point sachant que d'après ce que Félix dit, il vaut mieux ne pas faire de cross en bi VR.

Si c'est pour des tours de pistes, autant investir à minima dans le bourrier.

Qu'en penses-tu ?

amt

patrick
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 16 March 2018 à 23:30
Citer


Messages : 7
Inscrit le : 08 March 2015



Bonjour

Je ne connais pas le VR 190 mais j’ai fait pas mal de bi avec le VX l’année passée, donc voici un petit retour :

J’ai acheté cette aile avec le petit trapèze carbone, et ai fait un premier bi avec : j’ai pas aimé, on est trop coincé, surtout au décollage. J’ai alors fabriqué un trapèze de plus grande taille en alu avec des montants profilés standard (1m65) et une speedbar ronde.

Décollage : avec 16 m² pour 230 kg, il faut absolument du vent et de la pente… en cas de doute, laisser le passager descendre la voiture et voler seul ! Donc c’est mal adapté pour le Jura, mais parfait dans les Alpes, et surtout à Aspres ou Laragne (déco nord).

En vol c’est le panard ! On cumule le plaisir du rigide et celui du biplace. La vitesse est plus élevée de 5 à 10 km/h et on perd 2-3 points de finesse par rapport au vol en solitaire (d’après les fichiers igc). L’aile est assez maniable, mais avec le grand trapèze l’amplitude des mouvements de pilotage est augmentée. Elle monte bien sans efforts, on peut donc voler plusieurs heures à condition d’avoir bien choisi son ou sa passagère. Pour le cross, ce serait un vrai gâchis de pas en faire avec un tel engin, il faut juste veiller à avoir toujours à portée un terrain lisse et assez grand pour une vache éventuelle.

L’atterrissage se fait sur les roues de 30 cm et on arrive plutôt vite. Je pose aussi sur les roues en monoplace, je n’arrive pas à pousser assez avec le grand trapèze.

En remorquage derrière un pendulaire avec un 582 on monte à 2 m/s environ et l’aile se pilote avec deux doigts. Mais le décollage sur carrioulet est un peu délicat : l’accélération est lente, et comme on décolle à vitesse plus élevée la distance de roulage est plus que doublée. En plus le passager gène pour piloter le carrioulet, on peut dévier de manière importante et il faut donc une piste assez large. Les allemands installent des train d’atterrissage dirigeables sur le trapèze mais c’est encombrant et moche sur une si belle machine. Il va falloir inventer un carrioulet auto-dirigeable, j’ai déjà ma petite idée...

Ce VX est un jouet extraordinaire de polyvalence, en même temps une excellente aile rigide pour voler seul, et le meilleur des biplaces, à condition de l’aborder avec prudence et respect. Avec l’Exxtacy bi ou le VR 190 on aura encore 10 % en plus de charge alaire…
Je ferais pas de bi avec le VQ ou le VR standard, j’aurais pas confiance.

Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 17 March 2018 à 11:04
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



merci pour les infos sur l'ATOS VX.

Pour le biplace performant, cette l'aile semble idéale.

Avec un bon vent sur une pente, le décollage à pieds parait facile même si le passager ne touche pas terre.



L'atterrissage au sommet est plus technique mais il arrive à poser sur les pieds (à 4mn).

Pour l'ATOS VR 190, il y a moins d'information disponible. Cette aile est homologuée par le DHV comme biplace avec une charge maxi de 228kg (Pilotes + harnais + aile) donc pour un pilote biplaceur de 75kg + harnais de 15kg et aile de 45kg le poids du passager + harnais peut aller jusqu'à 93kg.



Dans la bible des ailes, le poids pilote maxi de 228kg prête à confusion.



Il me semble qui faut un bon vent de face > 30km/h pour décoller d'une pente en biplace avec le VR 190. Conditions souvent rencontrées en bord de mer.

Pour un décollage en remorqué, l'utilisation de grandes roues fixées sur le trapèze semble la meilleur solution. L'utilisation d'un chariot de décollage est possible mais il faut rouler plus longtemps.
La vidéo montre cette phase délicate à 3s, la sortie du chariot est limite. L'atterrissage à 9mn14 avec plein volet avec un poussé conséquent semble un peu rude:



L'utilisation au treuil avec chariot de décollage semble plus facile (à 4mn) mais la souplesse de la quille carbone du VQ est un gros défaut.



Dommage que les informations sur l'utilisation en biplace du VR 190 soient si rares en france!

A+







Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Bertrand
Ecrit le : 17 March 2018 à 12:28
Citer


Messages : 331
Inscrit le : 15 February 2011



Intéressant et vidéos superbes. On dirait, dans l'avant dernière vidéo, qu'un des deux a le drag chute à moitié sorti pendant la majeure partie du vol (entre les 2 pilotes). Mais c'est peut être autre chose.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 18 March 2018 à 11:25
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



Effectivement je me suis fait la même réflexion.

Il y aurait des améliorations à apporter aux harnais pour le biplace.

Entre les harnais classiques qui se positionnent en travers de l'écoulement (à 2mn):



et les harnais biplace dessus dessous avec plein de ficelles et d’arceaux partout:



La trainée est conséquente mais le confort du passager est bien meilleur. l’accès à la bar de contrôle est plus difficile pour le passager (pilotage aux montants).


Le pilote et la passagère sont plus proches (moins de trainée) mais toujours beaucoup de ficelles:



Du travail pour les fabricants de harnais?

Un harnais solo c'est plus profilé. Il faudrait concevoir un harnais biplace dessus dessous ayant un peu la forme d'un gros harnais solo. Le passager pourrait s'installer en premier comme dans un harnais redingote, le fermer et le pilote ensuite refermerait l'ensemble. Pas de décollage à pieds possible.

Un ATOS VR remorqué par ULM peut décoller en moins de 2m (à 7mn40s):



Pas très catholique comme décollage!

A+
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 20 March 2018 à 14:20
Citer


Messages : 7
Inscrit le : 08 March 2015



Encore quelques réflexions… car tout d’abord il faut savoir ce qu’on veut faire . A mon avis, faire des baptêmes de l’air avec un rigide ne vaut pas tellement la peine, un touriste novice aura tout autant de sensations avec un delta, voire plus car on peut envoyer des wing et autres fantaisies. Et au bout d’un moment, beaucoup sont malades.

Pour faire de l’enseignement on est vite limité : on ne peut pas exercer les deux phases de vol les plus importantes que sont le décollage et l’atterrissage, et on est quand même confronté à des coûts pour l’amortissement de l'aile 4 ou 5 fois supérieur (à moins de trouver un vieil Exxtacy bi).

Pour moi ce qui est magique, c’est de partager des vols avec des pilotes de delta ou parapente (voire planeur?) déjà un peu expérimentés, qui comprennent l’aérologie et apprécient des circuits de plusieurs heures.

Donc dans ce contexte, je trouve dommage de renoncer au décollage à pied, et au risque d’un atterrissage en campagne. Le harnais à deux étage, combiné au train d’atterrissage, surélève beaucoup le centre de gravité, il me semble qu’on aura plus vite fait de finir sur le toit si on rencontre un caillou ou une ornière sur un terrain autre que la piste d’aviation bien préparée?

Cette petite causette m’a incité à me replonger dans les bons souvenirs… alors voilà quelques extraits des différentes phases de vol sous différents angles:










Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 20 March 2018 à 16:03
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



Merci Laurent pour les vidéos!

Dans le déco remorqué 1, j'évalue, par rapport à la longueur de la ligne de remorquage de 80m, la distance de roulage du chariot entre 50 et 70m. la sortie du chariot semble correcte sans perte de hauteur malgré le petit virage à droite et le vent faible.

Dans le déco remorqué 2, il y a un décalage global à gauche de l'ensemble pilote-passager. La sortie du chariot semble plus difficile avec un balancement de la botte du harnais. malgré tout, l'aile reste sur sa trajectoire.

Rien à dire pour les déco d'Aspres et des vols. Bravo pour le parcours jusqu'au pic en biplace! Le passager est un peu coincé contre le montant droit dans la vidéo VX au pic (à 0mn47s). La dimension du trapèze alu du VX est il très différent du trapèze carbone du VR?

La finesse semble assez bonne en transition. La vitesse de finesse max doit-être plus élevée qu'en mono?

L'atterrissage Montmaur est plus impressionnant, le vent doit être faible et ça allonge. Le harnais encaisse certainement une usure prématurée sur ce type de terrain au contact du sol. Le posé sur les pieds semble impossible dans c'est conditions.

Mais c'est la même chose en solo avec un vent travers ou léger arrière:



Quel est le diamètre des roues installées sur la barre de contrôle? 200 ou 250mm?


Dans vidéo ci-dessous, le système de roues fixées sur le trapèze avec la fausse quille arrière parait plus sympathique.



Les allers et retours au treuil c'est prendre des risques inutiles en biplace!

Pourquoi le rigide en biplace plutôt que le souple? Pour moi, c’est de partager des vols avec des pilotes de delta ou parapente (voire planeur?) déjà un peu expérimentés, pour leurs faire découvrir le delta rigide en remorqué. beaucoup de pilotes delta sont impressionnés par ce type de décollage. Faire découvrir les possibilités de glisse du delta le plus performant qui existe, aux pilotes parapente, pourrait les motiver pour se lancer dans l'activité. Sinon, le VR 190 est utilisable en solo!

A+


Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Thypar
Ecrit le : 20 March 2018 à 23:15
Citer


Messages : 29
Inscrit le : 09 September 2013



"le système de roues fixées sur le trapèze avec la fausse quille arrière parait plus sympathique."
C'est le système de roues du Minimum et pour l'avoir pratiqué, en mono et en bi Minimum c'est efficace et pour un encombrement réduit, le tube est fixé en partie haute par des élastiques sur les montants ce qui fait office de suspension pour les attéros tous terrains.


Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
CVRN
Ecrit le : 22 March 2018 à 13:53
Citer


Messages : 501
Inscrit le : 27 February 2012



J'ai donné 2 fois il y a 2 ans sur l'atterro de montmaur... mais dans le champ de droite dans le prolongement du cimetière... Après, une fois posé là, c'est là que l'aventure commence car côté stop... tu n'es pas emmerdé par les cons... wink.gif
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 22 March 2018 à 18:45
Citer


Messages : 7
Inscrit le : 08 March 2015



Encore un avantage du biplace : on envoie la passagère faire du stop pour chercher la voiture pendant qu'on plie l’aile. Ca va nettement plus vite !

Pour les dimensions de mon trapèze : montants 165 (carbone 158), speedbar 160 (carbone 138). Sur le Medium bi, montants et speedbar font 170. Je ne connais pas les dimensions du trapèze bi fourni par A.I.R, ni le prix d'ailleurs...

Aeros propose un train d’atterrissage : . Il a pas l’air dirigeable, mais il est bien déporté vers l’avant pour diminuer le risque de culbute.

Et un détail important : les plus observateurs auront remarqué que j’ai des câbles avant. Sur les deltas et les premiers rigides, le trapèze fait office de cage de sécurité et a de tout temps évité bien des blessures. Mais pour gagner quelques centièmes de points de finesse, Felix nous a supprimé les câbles avant : dorénavant, en cas de crash, les montants partent vers l’arrière en explosant sous la force latérale des câbles de commande, et on s’en prends plein la gueule (c’est du vécu) ! Je considère qu’on a pas le droit de prendre ce risque en biplace, et ai donc réinstallé ces câbles.

Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 22 March 2018 à 19:20
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



Merci pour les infos!

Dommage qu'il n'y a pas d'utilisateurs d'ATOS VR 190 pour nous donner leurs avis sur cet appareil.

Il semble, d'après les remarques pertinentes de Laurent, que le trapèze carbone monté sur le VR 190 serait trop petit pour faire du biplace et que la sécurité à l'atterrissage ne serait pas optimum.

En utilisation solo, je n'ai jamais constaté de problème avec ce trapèze carbone qui présente l’avantage de disposer de fusible dans les montants qui plie relativement facilement ce qui évite des fractures des membres supérieurs en cas de crash.

A+
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
CVRN
Ecrit le : 22 March 2018 à 19:25
Citer


Messages : 501
Inscrit le : 27 February 2012



Oui, effectivement mais je confirme ce que dit Deltalab, pour l'avoir expérimenté avec doubles ruptures de fusibles et le BA qui vient bien écraser le casque... iishutup.gif
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
ATOSVRT44
Ecrit le : 24 March 2018 à 15:08
Citer


Messages : 117
Inscrit le : 15 February 2015



Citation (Deltalab @ 22 March 2018 à 17:45)
Et un détail important : les plus observateurs auront remarqué que j’ai des câbles avant. Sur les deltas et les premiers rigides, le trapèze fait office de cage de sécurité et a de tout temps évité bien des blessures. Mais pour gagner quelques centièmes de points de finesse, Felix nous a supprimé les câbles avant : dorénavant, en cas de crash, les montants partent vers l’arrière en explosant sous la force latérale des câbles de commande, et on s’en prends plein la gueule (c’est du vécu) ! Je considère qu’on a pas le droit de prendre ce risque en biplace, et ai donc réinstallé ces câbles.

Laurent

Il est peut-être possible de prévoir des câbles avant amovibles sur le trapèze carbone que l'on retire pour voler en solo et que l'on réinstalle pour voler en biplace (ou que l'on laisse en permanence).

Ou prévoir deux trapèzes, un carbone pour voler en solo et un alu avec câble avant pour voler en biplace.

CM
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujetPages : (2) [1] 2  Répondre à ce sujet