Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

Pages : (2) [1] 2  ( Aller vers premier message non lu ) Répondre à ce sujet
le coup du lapin
tigouille
Ecrit le : 04 avril 2019 à 11:28
Citer


Messages : 309
Inscrit le : 03 avril 2010



déja évoqué , mais pour avoir vu il y a qq jours le nez d'un atos sur le coup d'un pilote (en fait donc sur son casque) il me semble qu'il y a un problème de sécurité (longueur d'accrochage?) en cas de nez. la c'était atterro sur skids dans terre trop molle, donc nez (sans bobo, mais peur des 2 spectateurs!!).
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
sinthomez
Ecrit le : 04 avril 2019 à 12:50
Citer


Messages : 211
Inscrit le : 24 novembre 2011



C'est pour ça que les premiers rigide avait un tube alu sur le nez
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
paricol
Ecrit le : 04 avril 2019 à 20:19
Citer


Messages : 194
Inscrit le : 08 mai 2013



C'est aussi pour cela qu'il vaut mieux essayer de poser sur les pieds que de considérer l'attéro sur le ventre comme mode nominal...
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Nio
Ecrit le : 05 avril 2019 à 18:00
Citer


Messages : 4520
Inscrit le : 16 octobre 2003



Autre solution prévoir un casque adapté qui protège la nuque.

user posted image

Ok je sors ...
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 11 avril 2019 à 09:32
Citer


Messages : 15
Inscrit le : 08 mars 2015



Attention il ne faut pas tout mélanger. Le coup du lapin a autant de chance de se passer avec un atterro debout que couché, car un atterro sur les pied qui foire finit généralement en atterro sur le ventre! Par principe, pour autant qu’on aie des roues, que le terrain soit assez lisse sans grandes herbes, et qu’on touche terre mains sur la speed-bar et bras tendus, un atterro ventre est plus sûr qu’un atterro debout : la preuve c’est qu’en biplace, quand on a la responsabilité d’un passager, on préfère poser couché. Si on constate au dernier moment que le vent a tourné, ou tout autre problème, il faut mieux choisir de rester couché plutôt que vouloir à tout prix poser debout et risquer justement le coup du lapin.
Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
paricol
Ecrit le : 11 avril 2019 à 17:06
Citer


Messages : 194
Inscrit le : 08 mai 2013



Ouahh comment t-y va Deltalab...

Autant je conçois que le "poser ventre" est une BONNE solution MAIS qui doit rester exceptionnelle pour des cas particuliers. Mais de là à en faire la promotion avec l'élément sécuritaire mis en avant, tu fais le grand saut direct!! javascript:emoticon(':D')
Sérieusement comment peux-tu dire que "poser ventre" présente autant de risque de coup du lapin que le poser normal sur les pieds... C'est consternant.
Une simple logique démontre pourtant aisément que le pilote qui court debout pour arrêter son aile est moins exposé que celui qui présente déjà sa tête à 2 doigts de la guillotine avec, en cas de blocage, pour seule défense opposée à l'énergie cinétique ses petits bras.

Patrice

PS: Je précise que mon post s'adresse aux éventuels jeunes pilotes qui commenceraient l'activité afin qu'il puissent se faire leur opinion sur le sujet.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
blowfly
Ecrit le : 11 avril 2019 à 17:17
Citer


Messages : 23
Inscrit le : 20 octobre 2018



la seule parade est le réglage de la corde de rappel du harnais qui doit mettre l'assiette en position debout
comme ça la tête tape sur la quille
une fois je me suis posé roulettes au camping de l'aragne avec un champ fauché mais pas ramasser
l'herbe c'est enroulée autour des roues, ça m'a arracher la barre des mains et le nez de l'aile a tapée 5cm à droite de ma nuque
je précise que le harnais n’était pas verrouillé en position vertical...
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 11 avril 2019 à 18:38
Citer


Messages : 15
Inscrit le : 08 mars 2015



Paricol, il faudra alors que tu m’expliques pourquoi la grande majorité des biplaceurs, surtout les pros, posent sur les roues, si c’est plus dangereux que poser sur les pieds ?

Je connais plusieurs pilotes qui ne posent que sur les roues, à cause de l’âge, ou pour des raisons médicales (prothèses de hanche, de genoux), et ça de les gène pas pour partir en cross et avoir parfois à improviser des vaches.

Le champion sur la photo a loupé son atterrissage sur les pieds, il risque le coup du lapin. S'il avait eu des roues il aurait pu choisir de s'en servir...

Image jointe (cliquez la miniature pour l'agrandir)
Image attachée
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
sinthomez
Ecrit le : 11 avril 2019 à 19:35
Citer


Messages : 211
Inscrit le : 24 novembre 2011



tout à fait d'accord avec Deltalab
On ne risque pas le coup du lapin en restant couché pourvu que l'on maintienne tout poussé les bras tendu
Cela m'est arrivé en posant vent de cul et en plus sans roulette , avec un vr
ça glisse tout seul !
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
sinthomez
Ecrit le : 11 avril 2019 à 19:39
Citer


Messages : 211
Inscrit le : 24 novembre 2011



Beaucoup volent sans roulettes , ça fait compétiteur !
Mais ils posent comme des merdes !
Tout cela pour gagner 0.1 point de finesse !
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
paricol
Ecrit le : 11 avril 2019 à 21:22
Citer


Messages : 194
Inscrit le : 08 mai 2013



Citation (blowfly @ 11 avril 2019 à 16:17)
la seule parade est le réglage de la corde de rappel du harnais qui doit mettre l'assiette en position debout
comme ça la tête tape sur la quille
une fois je me suis posé roulettes au camping de l'aragne avec un champ fauché mais pas ramasser
l'herbe c'est enroulée autour des roues, ça m'a arracher la barre des mains et le nez de l'aile a tapée 5cm à droite de ma nuque
je précise que le harnais n’était pas verrouillé en position vertical...

Tu as raison Blowfly mais si et seulement si ton harnais est équipé du taquet coinceur car avec un Kick Ass, c'est le corps (ou plutôt le cul) qui dans le choc, débloque l'incidence du harnais et fait goûter du gazon au pilote (dans le meilleur des cas).

Désolé Deltalab, ne le prend pas mal, mais considérer que la pratique biplace qui consiste à poser sur les roues, fait force de bonne pratique, n'est absolument pas un argument au sujet du débat.

Sinthomez, tu dois effectivement posséder des bras très musclés pour être plus forts que l'énergie cinétique en cas de blocage du delta. Franchement respect...

Patrice
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
phil
Ecrit le : 12 avril 2019 à 09:41
Citer


Messages : 72
Inscrit le : 26 juillet 2012



Je ne me vois pas envisager un attéro sur un labour ou sur un champ visiblement non roulable en position couchée.A mon avis si tu lâches la barre de contrôle au moment du choc tu risques le coup du lapin et si tu résistes au maximum tu risques les deux poignets en plus .Il me semble que dans ce cas là, les deux trois pas que tu peux faire amortissent l'impact et qu'au moment où la barre de contrôle touche tu es encore à peu près debout et donc le nez de l'aile tape le sol avant que tu arrives.En ce qui me concerne (les nez j'en fait souvent) au touché de la barre de contrôle je lâche tout pour protéger les poignets et j'essaie de rester debout .C 'est clair que dans tous les cas ou tu restes debout , tu ne risques absolument rien.Bien entendu si ton terrain est parfaitement roulable , c'est en général le cas des attéros des biplaceurs, l'attéro est plus sûr .aussi parce que il n'y a as de changement de mains , de relevés qui changent l'assiette de l'aile et pour conséquence une efficacité maxi de pilotage juqu'au sol. avec de grosses roues gonflées comme il faut , c'est un vrai plaisir .On peut aussi discuter longuement de l'efficacité de roulettes de 10cm de diamètre qui soit explosent à chaque posé soit ne sont capable de rouler que sur un gazon anglais parfaitement entretenu et exempt de taupinière....En conclusion , je crois qu'il serait interessant que la commission sécurité se penche sur l'efficacité réelle des roulettes présentes sur le marché et du dilemne : champ qui risque de ne pas rouler , dois je l'envisager debout ou couché ?
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Deltalab
Ecrit le : 12 avril 2019 à 11:26
Citer


Messages : 15
Inscrit le : 08 mars 2015



Louper un atterro nous expose de toute façon à un risque de blessure. Si on échappe au coup du lapin, on peut aller taper la tête dans la quille et se casser des cervicales, ou toutes sortes d’autres horreurs...

En règle générale, un atterro sur les roues est plus sûr que sur les pieds, sous certaines conditions :
- avoir des roues correctes, idéalement des modèles gonflables de 20 cm de diamètre (je n’ai jamais essayé les patins, je ne me prononce pas.)
- le faire sur un terrain praticable (évidemment pas un champ labouré…). Normalement tous les champs fauchés conviennent, ils sont aplanis par le passage des machines, mais il faut se méfier des pâturages.
- éviter les hautes herbes comme la peste (et le blé, le colza, etc).
- utiliser la bonne technique : 1) sortir les pieds du harnais, on évitera d’en bouziller le fond et d’abîmer la fermeture éclair, et on pourra utiliser les pieds pour freiner. 2) garder ou remettre les mains à la speedbar, pour éviter un bras de levier qui pourrait faire pivoter l’aile. 3) refuser le contact avec le sol en poussant progressivement de manière à ce que quand les roues touchent le sol on soit bras tendus.

Les pilotes devraient maîtriser cette technique car elle peut sauver les meubles quand :
- on a mal estimé la direction du vent, ou il a tourné durant la volte, ne permettant plus un atterro sûr debout.
- la vache est en légère pente, on ne peut pas poser vent de face mais elle n’est pas assez raide pour envisager un vrai contre-pente.
- l’approche est trop turbulente (proximité d’un orage, etc) et on préfère garder le meilleur contrôle jusqu’à toucher le sol.
- on a des problèmes médicaux.
- on a la responsabilité d’un passager.

Si le terrain est convenable, et qu’on s’aperçoit par exemple que le sol défile de manière anormalement rapide (= vent de cul) on peut toujours choisir au dernier moment un posé roulettes. Ne pas oublier alors de redescendre les mains à la speedbar.

Des spectateurs me demandent régulièrement pourquoi tous les deltistes ne posent pas systématiquement sur les roues, ça à l’air tellement plus doux, simple, sûr. Pourquoi ? Parce que poser sur les pieds, c’est comme la cerise sur le gâteau d’un vol délicieux !

Laurent
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
sinthomez
Ecrit le : 12 avril 2019 à 17:17
Citer


Messages : 211
Inscrit le : 24 novembre 2011



Pas besoin d'avoir des bras si musclés que cela , bras bien tendu , tes muscles ne travaillent pas.
les mains au milieu des montants , tu casses les fusibles sur le vr et sur un delta si la section des montants est bien définie , tu les casses .
Bien sur , certains montants sont bien mal dimensionnés comme les Wills wings bien trop gros !
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Cédric Estienne
Ecrit le : 15 avril 2019 à 22:45
Citer


Messages : 383
Inscrit le : 03 novembre 2004



Salut tout le monde,

sur le sujet du coup du lapin, il me semble que le risque est surtout présent sur les ailes performantes (angle de nez très ouvert, fort allongement, grand trapèze donc sangle longue), mais surtout lorsque le harnais n'a pas de cordelette de réglage d'assiette correctement verrouillable. Pas de chance, ces 2 facteurs vont de paire sur les ailes de compètes (angle de nez et harnais monosangle), par contre aucun risque sur une spirale biplace vu sa géométrie...
Il y a donc un vrai sujet sur la conception des harnais, comme évoqué dans (juillet 2017).

Je ne suis pas sûr que le tube de nez présent sur certains rigides soit si rassurant que ça (si la nuque est au mauvais endroit, il la "poinçonne"...)

Si la géométrie de l'aile et l'accroche du harnais permettent de ne pas passer la tête sous le bord d'attaque, on va taper derrière le nez dans l'intrados. On risque moins la guillotine, mais on peut trouver sur sa trajectoire les câbles de nez (on connaît plusieurs balafrés), la quille (le casque fait son office pour protéger la boîte crânienne, mais ne peut rien contre le choc sur les cervicales).

À propos de l'atterro roulettes, j'en ai (malheureusement) une certaine pratique, et je pense (comme il a été également écrit dans la ) qu'il faut "savoir" poser roulettes dans les conditions où c'est salvateur. Notamment il faut avoir la présence d'esprit (en cas d'atterro pieds qui se présente mal) de repasser en position couchée suffisamment tôt pour avoir le temps de remettre les mains sur la barre de contrôle, car si on reste les mains au montant, même très bas, on les plie au moindre à-coup du roulage et on transmet l'inertie de la masse du pilote bien au-dessus de l'axe des roues (donc le risque de nez est plus fort).

Il y a aussi un sujet technique à propos des roulettes : certaines, de diamètre supérieur à 20 cm, avec des pneus gonflés, constituent des roulettes d'atterrissage. Beaucoup d'autres (légères, petit diamètres, en plastique rigide, voire déportées en avant de la barre de contrôle), ne sont pas conçues comme des roulettes d'atterrissage mais comme des roulettes de sécurité (et c'est comme ça que les distributeurs les présentent s'ils sont professionnels) qui peuvent limiter les dégâts d'un atterro qui ne se termine pas sur les pieds.

Bref, même s'il est facile de dire qu'il suffirait tout simplement d'atterrir proprement sur les pieds pour qu'il n'y ait pas de problème, il me semble qu'il y a tout de même un sujet sur "savoir poser correctement roulettes lorsque c'est la meilleure solution".
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujetPages : (2) [1] 2  Répondre à ce sujet