Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

  Répondre à ce sujet
fenêtre de vol
obannion
Ecrit le : 07 mars 2011 à 19:53
Citer







Bonjour,
dans le cadre de recherches personnelles. Je me posais une question précise: qu'est ce précisément que la "fenêtre de vol", je suis tombé sur l'expression plusieurs fois, sans trouver de définition précise. Je vous remercie d'avance pour vos lumières!
Haut de page
Haut de page
Nio
Ecrit le : 08 mars 2011 à 06:26
Citer


Messages : 4520
Inscrit le : 16 octobre 2003



Bonjour obannion,

bienvenu sur le forum wink.gif

Une fenêtre de vol, c'est comme une fenêtre de tir pour une fusée, c'est la plage de temps durant laquelle on peut voler dans une journée. Ceci dit ce n'est pas une expression très employée...
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Invité : obannion
Ecrit le : 08 mars 2011 à 22:44
Citer







d'accord merci, et elle est définie par rapport à la météo j'imagine? c'est évalué et calculé comment? avec quelle précision?
il y a une autre expression utilisée?
Haut de page
Haut de page
Nio
Ecrit le : 09 mars 2011 à 06:12
Citer


Messages : 4520
Inscrit le : 16 octobre 2003



En général on cherche à savoir à partir de quelle heure les conditions vont permettre de tenir en l'air. Pour ça il faut bien connaitre la météo et le site où on décolle.
Cela dit je connais très peu de monde qui fait ça, la plus part du temps les gens arrivent suffisamment tôt pour être sur d'être prêt au bon moment... pour la fin de la fenêtre il en va de même, rares sont ceux qui arrivent à ce moment là.

En gros pour la plus part des deltistes la notion de fenêtre de vol n'existe pas et n'est donc pas utilisée. Seules quelques personnes très pointues s'intéressent à cette notion, en général dans le but de battre des records.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Invité : Mircea
Ecrit le : 09 mars 2011 à 14:41
Citer







Salut Y..
Si si, l'expression de "fenêtre" est surtout utilisée en compétition, et c'est je crois le directeur d'épreuve qui la définit. Ne me demande pas comment , dés que j'entends le mot conpétition, j'ai les poils qui se hérissent!
Bons vols dans la "fenêtre"
Mircea
Haut de page
Haut de page
patrick bouillet
Ecrit le : 13 mars 2011 à 14:05
Citer







coucou les p'tits clous,

2 précisions :

par rapport à ce que dit yon, il faut également ajouter le niveau du pilote. En gros, plus un pilote a d'expérience (et d'engagement), plus sa fenêtre de vol s'agrandit. Prenons le cas des vols en bord de mer où la marée montante et le développement des brises thermiques renforcent la vitesse du vent météo, un pilote débutant ira voler en début de fenêtre (genre fin de matinée avant que le vent ne monte trop), alors que le confirmé pourra exploiter toute la journée.
C'est également le cas en montagne où les débutants privilégieront le vol du matin et celui du soir alors que le confirmé, lui, va attendre que l'activité thermique s'établisse pour s'envoler (12 h 30 / 13 h 30 à Chabres). Pour les cadors, ils décolleront au tout début de la convection (par exemple 11 h à Chabres) pour avoir déjà engrangé 15 / 20 km avant que cela donne vraiment à fond. Une stratégie qui permet de profiter pleinement de 6 à 7 h de vol pour des cross de folie.
Réflexion de Fred Pignet, un habitué des décollages précoces, "Si les thermiques sont anémiques, les dégueulantes aussi !"

Par rapport à ce que dit Mircea, le comité des pilotes (genre 3/4 cadors) définit avec le directeur de course, la tâche à accomplir en fonction des conditions météo prévues. Ensuite, en fonction d'éventuels fusibles et/ou testeur de la masse d'air (en mosquito par exemple) et des émagrammes, le directeur de course va déterminer l'heure d'ouverture de la fenêtre de décollage et la durée de la fenêtre. Il faut également prendre en compte, l'ouverture du décollage (début de la fenêtre) et l'ouverture de la manche (heure du premier start).

Ensuite chaque pilote, en fonction de sa stratégie propre, va prendre tel ou tel start (en général, 1 start tous les 1/4 d'heure). L'heure de fermeture de la fenêtre est souvent définie par rapport la durée minimum estimée de la tâche et la nuit aéronautique. Elle peut également prendre en compte des contraintes logistiques par exemple la récupération des différents pilotes, si la tâche est un but fixé après une manche "vent de cul" de 100 km par exemple.

Mais d'une manière générale, notre "fenêtre de vol" est conditionnée par les règles du vol à vue à savoir la fin et le début de la nuit aéronautique (1/2 avant le lever et après le coucher du soleil).

Voilà en espérant avoir éclairé ta lanterne.

Amicalement

patrick
CRN
Haut de page
Haut de page
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujet Répondre à ce sujet