Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

Pages : (3) 1 2 [3]  ( Aller vers premier message non lu ) Répondre à ce sujet
Ailes "Acro" avec mat....
josephine
Ecrit le : 20 octobre 2012 à 17:37
Citer


Messages : 2
Inscrit le : 20 octobre 2012



Citation (FrançoisF @ 20 October 2012 à 17:22)
Bonjour Joséphine,
Je ne veux surtout pas me lancer dans une histoire de révisionniste. Il suffit de reprendre les articles de l'époque de: Dragonflyg Mag, Hanggliding Mag vol libre magasine et autres.
A cette époque là je volais déjà en delta. J'ai volé avec votre père lors de ça démonstration de looping à Luchon, également à Chamonix et je lui tire mon chapeau pour avoir osé et de plus avec les ailes de l'époque, même si son aile était spécialement préparé par Bill Moyes.
Quand à la différence entre un looping et un tumbling vole inversé ou pas, là il y a problème:
Je n'ai jamais passé de looping pourtant parfois très décidé à le tenter dans les années 77/78 avec mon fledge2 mais jamais parfaitement passage dos. Donc le looping connait pas. Par contre le tumbling je connais pour l'avoir parfaitement passé et là je peut en parler, pouvant vous assurer que le sens n'est pas le même, les conséquences ne sont pas les mêmes non plus.
Donc pour faire court:
Pour un looping comme papa le nez de l'aile part vers le haut, voile inversé ou pas.
Pour un tumbling le nez de l'aile part vers le bas, voile inversé à tout les coups et le pilote, aussi à tout les coup, percute la quille.
Bien amicalement
FrançoisF

pourtant ce n'est pas compliqué à comprendre.

le tumbling est ce qu'il y a sur la photo et la voile est à un moment donnée inversée ce qui caractérise le tumbling (upside/down). Le tumbling peut être maitrisé (ex : photo de bayart) ou non maitrisé. Sur la photo Bayart réalise bien son tumbling en étant allé an haut.

le looping est ce qu'il y a sur la vidéo où l'on voit mon père le faire. Il le fait aussi en allant en haut mais pas de voile inversée.

Maintenant, si vous voulez avoir des éclaircissements, je peux vous donner par MP le numéro de téléphone de mon père qui se propose de vous expliquer. je crois que je ne peux pas faire mieux que de vous renvoyer vers lui directement...

Pour les magazines, il faut voir ce qui est écrit dedans parce que des infos erronées, il y en a dans tous les domaines dès qu'on parle un peu technique... Donc la meilleure info vient quand même des gens qui ont réalisé eux-mêmes les tumblings et loopings...
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
pioupiou
Ecrit le : 20 octobre 2012 à 18:10
Citer


Messages : 880
Inscrit le : 06 mai 2012



Puisqu'on cite le Mambo: j'en ai un et je me demande quelle en sont les limites. Etant à peu pres aussi pietre pilote que motivé pour - un jour - passer un loop, je me demande jusqu'a ou je peux/dois aller avec mon Mambo avant de m'orienter vers un modele plus... acrobatique.... D'ou ma seconde question: quel modele apres un Mambo?.
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
FrançoisF
Ecrit le : 20 octobre 2012 à 19:16
Citer


Messages : 1280
Inscrit le : 22 mars 2009



Citation (josephine @ 20 October 2012 à 18:37)
Sur la photo Bayart réalise bien son tumbling en étant allé an haut.


Ok Joséphine je vais aller dans votre sens (!)
Donc lorsqu'un looping et suivi d'un passage dos voile inversé plus où moins long, terminé toujours dans un même sens, comme peuvent le réaliser les appareils dont le pilote est sanglé sur son siège, cela s'appelle donc pour vous " un tumbling".
Bayard pour réalisé, je vais dire cette figure, était debout dans le trapèze les pieds dans les cales. Après avoir piqué afin de prendre de la vitesse en tirant sur le trapèze, il poussait, l'aile montait et elle passait sur le dos. Sa vitesse n'étant pas suffisante pour être centrifugé, les lobes s' inversés lors du passage dos. (TRÈS IMPORTANT à fin de bonne compréhension finale) l'aile alors continué à voler sur le dos et grâce aux cales qui maintenaient ses pieds il ne tombait pas dans la voile pendant cette phase. A aucun moment l'aile ne s'arrête pour aller dans l'autre sens pour effectuer ce que j'appelle, improprement d'après vous, un tumbling.
Votre père avait la même technique avec une différence de taille, sa vitesse au moment de la ressource étant idéale il était donc centrifugé. A ce moment là les cales bloquant ses pieds ne lui servaient plus mais étaient là aux cas-ou.
Pour conclure et afin de donner sa part de gloire à Rudy, on est tous d'accord pour dire que la première boucle parfaite en aile delta a été réalisé par Rudy Kishasy.

Je veux bien parler avec Rudy. Notre dernière discussion remonte à 1981 à Plan Pratz. Avec Daniel Garnier et jean Marc Boivin. Nous avions fait la veille tous les trois, un vol formidable d'Argentière jusqu'au Mont Blanc, (c'était déjà interdit mais tellement rare et merveilleux), posé derrière le CM.
Rudy dressait alors un aigle.
A+
FrançoisF
N'ayant aucune raison de cacher mon n° de tél: 05 61 89 64 44
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujetPages : (3) 1 2 [3]  Répondre à ce sujet