Delta Club 82 école de deltaplane près de Toulouse Montauban
Apprendre à voler en deltaplane - Trouver une école de deltaplane
Baptême de l'air en deltaplane près de Toulouse Montauban
Météo vol libre
Bibliotheque du Deltaplane
Photos de deltaplane
Vidéo deltaplane
Sites de vol libre
Occasion vol libre : deltaplane, parapente...
Les ailes et les fabricants de deltaplane
Forum du deltaplane


Le Delta CLub 82 est aussi sur Facebook
Ecole de deltaplane dans la région de Toulouse - MontaubanAgendaDivers deltaplane et vol libreDelta Club 82 Ecole de deltaplane

>>> Forum du deltaplane

Pages : (2) [1] 2  ( Aller vers premier message non lu ) Répondre à ce sujet
donnez moi votre avis amis deltistes
denis
Ecrit le : 05 janvier 2006 à 17:29
Citer







Parapentiste depuis 5ans.J ai toujours tripé devant le delta. le probleme c est que pas mal de mec me le deconseille car on me dit que c est vraiment chaud.Un pote me raconte que dans les pompes si tu controle pas au top c est le tumbling assure.
J avoue que c est aussi les atteros qui me freinent; Par contre niveau longevité c est le top;il n est pas rare de voir des deltas de 20 ans sur les sites et ca vole; ca m interresse car je suis fauché.Ca ma soule de changer de parapente quand le tissu est foutu.
Bref vous voyez le genre? VOS AVIS MES AMIS SVP MERCI
Haut de page
Haut de page
Cédric Estienne
Ecrit le : 05 janvier 2006 à 18:00
Citer


Messages : 377
Inscrit le : 03 novembre 2004



Salut Denis,

ton intérêt et tes questions sur le delta sont tout à fait légitimes ! Il y a tellement peu de deltistes en France, que non seulement le delta n'est plus très visible, mais en plus, les rumeurs et idées reçues peuvent courir sans que personne ne les démontent... donc très bon réflexe de ta part que de vouloir se renseigner auprès des plus concernés ! iid_clap_20.gif

Le delta c'est chaud ? Euh... oui par rapport au golf ou à la pétanque... mais par rapport au parapente, le débat sur la sécurité est sans fin et tourne à la polémique, preuve qu'en fait il est difficile de dire si l'un est plus dangereux que l'autre.

Si tu contrôles pas au top, c'est le tumbling assuré ? Alors, là, c'est vraiment faux ! Aussi faux que de dire qu'une fermeture en parapente = secours immédiatement si tu veux une comparaison ! Le passage dos (tumbling) ne concerne techniquement que les ailes à fort allongement sans stabilisateur (empennage arrière), et encore, les accidents recensés ces dernières années concernent majoritairement des pilotes de compète qui avaient volontairement diminué le vrillage de leur aile pour gagner des fractions de points de finesse à très haute vitesse.

Les rigides ont été un peu plus concernés, mais maintenant, ils sortent presque tous de série avec un stabilisateur arrière, et je n'ai pas entendu parler de passage dos depuis.

Et pour les ailes souples classiques, sache qu'il est pratiquement impossible de faire faire la culbute avant à une aile intermédiaire perfo à mât, une intermédiaire cool et encore moins à une aile de débutant.

Au contraire, même si je ne vole pas en parapente, j'ai l'impression qu'un des côtés cool du delta, c'est qu'en turbulence, tu ne te soucis pas de ton aile... pas de fermeture ni d'effets pendulaires impressionnants. Tu te fais secouer, mais tu t'en fout. Tu tires la barre pour accélérer et sortir du merdier, et c'est tout.

En revanche, pour l'atterro, on est plus proche de la vérité. Le delta est plus exigeant pour poser correctement, parce que les choses se passent un peu plus vite, et il y a moins l'occasion de rattrapper une connerie en cours de route. En gros il faut être plus rigoureux dans l'approche du terrain (et là, l'atterro se passe généralement très bien). Mais ce qu'on voit souvent sur les terrains, c'est une approche un peu merdée dès le départ, puis une succession cahotique de rattrappages plus ou moins heureux (je ne jette pas la pierre, c'est aussi mon cas en ce moment !)

En parapente, la faible vitesse/air et un peu de vent de face fait qu'on a une finesse/sol faible et tout le temps de voir venir, car en plus, l'aile étant 8 ou 9 m au dessus du pilote, on peut continuer à changer de cap jusqu'au sol.

Heureusement pour nous, en delta, on a un super joker : les roulettes ! Lorsque ça chie dans le ventilo, le pilote prudent se réallongera dans le harnais et posera sur les roulettes... au moins, on n'est pas obligé d'utiliser nos jambes, notre cul ou nos vertèbres comme train d'atterrissage.

Deuxième joker, si vraiment on a tout faux, un atterro loupé se solde très souvent par des montants tordus. Après une frayeur, tu te dis souvent que c'est cool de plier de l'alu... plutôt que de se faire une entorse, une fracture ou un tassement lombaire !

M'enfin, tout ça ne dit pas le vrai intérêt du delta, les vraies raisons pour lesquelles il y a encore des pilotes qui sont prêts à supporter la logistique plus contraignante du delta (plus beaucoup en France, mais quelques 40 % en allemagne, 60 % au USA...)

Mais là, si personne ne m'arrête... je vais écrire deux pages ! iiwhistling.gif

Cédric
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
MICHEL30000
Ecrit le : 05 janvier 2006 à 18:26
Citer







smile.gif Salut Denis et Cedric,
Je serais plus bref que cédric qui est réputé sur ce site ou celui de deltaplaneinfo de se laisser aller en écriture. Je rejoins donc complètement les propos de cédric, actuellement la majorité des deltas souple ou rigide sont franchement sécurisé, Je vole depuis de nombreuses années( a propos Cédric, je trouve mon discus de mieux en mieux) et si je me suis fait quelquefois "jeté" d'un thermique, cela a toujours été sans conséquence, les deltas sont devenus depuis une quinzaine d'années, des machines pardonnant énormément de bétises qu'un pilote puisse faire. Pour les atteros, cela arrive que l'on se loupe, sans pour autant que ca tourne au désastre. laugh.gif


Image jointe (cliquez la miniature pour l'agrandir)
Image attachée
Haut de page
Haut de page
Stephanec
Ecrit le : 05 janvier 2006 à 18:37
Citer









Je voudrais confirmer la sensation de sécurité que l'on a en delta, même quand celà "bastonne" en l'air ...

Concernant l'attéro, pour avoir mis du temps à "être propre", je peux te dire que c'est souvent plus impressionant du sol qu'en l'air.

ps : je trouve ta démarche vraiment positive.
Haut de page
Haut de page
chetcuti marc
Ecrit le : 05 janvier 2006 à 20:16
Citer







Niveau sécurité le delta est INDENIABLEMENT plus sur.
Quoi qu'il arrive ton aile reste toujours dans le vent donc dans la "portance".
Tumbling: impossible avec une aile classique sorti d'usine, à moins de tout "poussé" (ralentir l'aile) dans de gros termique mais dans ce cas on a plutôt tendance à se cramponner à la speed barre donc au printemps dans du "gros" on y pense méme pas.

Les sensations vol couché sont nettement plus "jouissif" que le vol assis.
L'attero, OK, une seule solution de l'expérience associé à un bon "feeling", savoir intégré savoir et sensations......

Mets toi s'y tu ne le regrettera pas !!!!
Haut de page
Haut de page
laurent
Ecrit le : 08 janvier 2006 à 16:10
Citer







Citation (denis @ 05 janvier 2006 à 16:29)
Parapentiste depuis 5ans.J ai toujours tripé devant le delta. le probleme c est que pas mal de mec me le deconseille car on me dit que c est vraiment chaud.Un pote me raconte que dans les pompes si tu controle pas au top c est le tumbling assure.
J avoue que c est aussi les atteros qui me freinent;

salut,

le tumbling était un défaut des ailes à grand allongement type rigide, aujourd'hui complètement résolu par l'apport ou non d'un stablisateur ( disons qu'en avoir un ça mange pas de pain).

c'est très rarement rencontré avec les deltas souples, pour ainsi dire jamais sauf à se retrouver dans des conditions de vol extreme.

Il n'y a pas de problèmes pour les attéros lorsque l'on possède les bonnes techniques et qu'on a pris soin de ne pas brûler les étapes.

mais c'est un sujet un peu plus polémique, les écoles continuent d'enseigner la PTS, personnellement je l'ai abandonné au profit de la PTU plus sécurisante surtout avec les ailes actuelles ( plus de finesse, plus de vitesse)
Haut de page
Haut de page
hikkaduwa
Ecrit le : 15 janvier 2006 à 09:02
Citer







Salut,
j 'ai commencé par le parapente, je ne me suis jamais vraiment senti rassuré dessous, le delta : c'est beau, ça vole vraiment , c'est pas dur à piloter, les sensations n' ont rien à voir et tu te sentiras vraiment en sécurité
Aujourd 'hui des parapentistes reviennent au delta (beaucoup en ont envie mais sont pris dans un système , leurs copains font du parapente alors ils ont du mal à en sortir)
un conseil : si ton parapente est foutu n' en rachète pas, si il est encore bon garde le mais, si tu te mets au delta, tu risques de l' oublier au fond d 'un placard...
lance toi à fond dans le delta c 'est vraiment super

tchao
Haut de page
Haut de page
Jacques
Ecrit le : 21 janvier 2006 à 18:24
Citer







Salut.
Voilà déjà bien longtemps que j 'ai raccroché le delta, mais toujours à porté de main au cas ou le virus me reprendrait.
J' ai volé de 1978 à 1995. un dinosore du vol libre. 4 ans dans l' équipe de "France A". Des vols j 'en ai fait dans toutes les conditions météorologiques (sans oublier aussi que mes copains étaient en vol avec moi) et je n 'ai jamais vu quelqu' un faire un tumbling . Pourtant les ailes étaient pour certaine, des prototypes peut sûr. On entendais des fois qu' une aile s' était mise en tumbling dans des conditions marginales avec des poussées de barre trés fortes pour ralentir au maximun la vitesse. Alors avec les ailes du moment , à part se mettre dans des conditions ou même un suicidaire n' oserait se jeter je ne vois pas ou il y a danger.

Le danger existe (même en voiture, au travail, en vacance, partout) mais voler en respectant les règles élémentaires, comme dans d'autres disciplines, celà te permettra de devenir un vieux pilote.

Décolages, atterrissages sont à mon avis les phases de vols ou la concentration doit être à 200 %. Nous n 'avions pas le "drack chute" pour casser la finesse. Et pourtant on se posait partout, même si on fesait un montant ou deux , sans jamais s' exploser comme tu le pense.
Aprés dans le vol, il faut se contenter de subir les tabasses et autres turbulences (qui sont moins amorties que sur le parapente. La structure étant plus rigide les lattes de bout d'ailes parfois se tordent sur le balestron : celà m' est déja arrivé) Dans les thermiques c' est rarement rose, il faut se battre et se le gagner, mais quelle jouissance quand on la dompté.
Et puis, avec les plages de vitesses que tu as sur un delta, tu tire un peu et tu t' échappe de la situation.

Donc si tu as envie de connaitre de nouvelles sensations, pratique le delta c' est fabuleux. Vole en toute liberté en pensant que dans des conditions un peu dure tu regardera d' en haut tes copains parapentistes cloués au sol.
BONS VOLS
Jacques
Haut de page
Haut de page
patrick bouillet
Ecrit le : 27 janvier 2006 à 20:34
Citer







Citation (denis @ 05 janvier 2006 à 16:29)
Parapentiste depuis 5ans.J ai toujours tripé devant le delta. le probleme c est que pas mal de mec me le deconseille car on me dit que c est vraiment chaud.Un pote me raconte que dans les pompes si tu controle pas au top c est le tumbling assure.
J avoue que c est aussi les atteros qui me freinent; Par contre niveau longevité c est le top;il n est pas rare de voir des deltas de 20 ans sur les sites et ca vole; ca m interresse car je suis fauché.Ca ma soule de changer de parapente quand le tissu est foutu.
Bref vous voyez le genre? VOS AVIS MES AMIS SVP MERCI

Bonjour,

je sévis plus sur Deltaplane info, mais un passage sur ce beau site me donne l'occasion de prendre part au débat.

En ce qui concerne tes préventions, je confirme les dires des copains tubes (delta) et poutres (rigides) qui se sont déjà exprimés. Le tumbling ? Du passé. Les deltas de la fin des années 70 y étaient plus sensibles car ils n'avaient pas de cables de rappel (cables qui relient le bord de fuite au haut du mat. A certaines incidences, à certaines vitesses et dans certaines conditions, le delta "passait" sur le dos avec les conséquences parfois dramatiques que l'on connait.

Depuis, câbles de rappel = dès que le delta commence à partir en piqué, les cables entrent en jeu en modifiant le profil de l'aile pour qu'elle ait tendance à reprendre le vol horizontal de façon autonome (rappel au neutre dans notre jargon).

Avec les sans mats de la fin des années 1990, cette "tare" étaient réapparue car les balestrons (intégrés dans le profil de l'aile) venant en remplacement des cables de rappel, étaient soit pas assez efficaces soit déréglés par les pilotes pour limiter le vrillage et donc la trainée.

Pour les rigides, (je pilote un Exxtacy depuis 5 ans maintenant), le pb a été le même mais l'adjonction pour certains modèles très perfo (tsunami, atos c, c+, vr, vx... ghost buster et autres stratos) a fait disparaître ces problèmes. Pour ma part, le vrillage de mon aile est suffisant pour que je n'ai pas ce pb même sans stabilo.

Pour le déco, et pour fréquenter des sites "mixtes - 95% ppt 5% Dt - j'ai vu plus de poubelles ppt que dt. La mise en mouvement doit être progressive, un pas (l'aile prend le vent) deux pas (elle commence à voler toute seule), trois pas (elle commence à te prendre en charge), 4 pas tu voles déjà.
Le principe étant de garder une incidence constante sur toute la phase de décollage. Pour y arriver, je ne connais qu'une seule technique : on fixe un point à l'horizon (le nez de l'aile rentre un peu dans ton champ de vision) et on garde les yeux sur ce point pendant toute la phase de décollage qui doit être une accélération constante. Cela évite les variations d'incidence que l'on voit quand un pilote chercher à "bourrer dedans" (il baisse la tête et les bras compense en allant vers l'avant ce qui augmente l'incidence... pour arriver à un déco de m....)

Pour l'attero, c'est un peu plus pointu à cause de la vitesse, mais les dispostifs types drag chute (parachute d'atterissage façon mirage !) permettent de "casser" la finesse et facilite la gestion du plan de descente. Avec les volets d'un rigide, c'est encore plus facile ! tu peux faire passer la finesse de ton aile de 17 à 6 ! Je suis trop court, je lâche les volets et j'allonge / je suis trop long, je reprends du volet et je tire à fond sur la barre de contrôle (trainée augmentant avec le carré de la vitesse) tu peux quasiment te poser à la verticale s'il y a un peu de vent.

Enfin les roulettes, ça sauve, les bras, les jambes, le casque, les montants etc... même si ce n'est pas une assurance tout risque et que ça salit le harnais.

Pour terminer, la partie économique : J'ai volé de 1995 à 2001 avec un Icaro XS 155 Race de 1990 acheté en 1995 pour 4000 FRF (!). Et mon exxtacy est de 1998 (soit sa 8ème saison) acheté en 2001 pour 15 000 FRF, il est passé en révision chez Xavier Vergès l'année dernière sans qu'il y ait de pb notable. Neuf, le delta peut paraître cher surtout pour les modèles haut de gamme, mais le marché de l'occasion est encore actif et si tu compares avec un ppt à 2200 euros qu'il faut changer tous les 5 ans avec un suspentage entre les deux, tu auras vite fait le calcul.

Voilà, en espérant te compter bientôt parmi les derniers ptérodactcyles français. mais non mais non le delta n'est pas mort car il vole encore, car il vole encore...

amicalement

Patrick rigide chauve nantais.
Haut de page
Haut de page
Raymond Caux
Ecrit le : 07 février 2006 à 13:15
Citer







Salut Denis!

As-tu remarqué que les oiseaux volent couchés? Les derniers modèles d'ailes perfos prétendent décrocher à 26 km/h. Je te confirme ça en avril, mais si c'est vrai, le delta ne serait même plus difficile à poser. Donc c'est quand tu veux.

Bons vols, Raymond
Haut de page
Haut de page
Vincent Banderet
Ecrit le : 21 juillet 2008 à 12:19
Citer







yahoo.gif wink.gif wink.gif wink.gif
Salut Denis,

J'ai lu les textes des deltistes qui t'ont répondu et j'en approuve les contenus.
J'ai commencé le delta à 16 ans et je vole toujours à 48 ans, avec le même plaisir et le même enthousiasme.
Si tu as déjà pratiqué un sport de glisse _voîle, planche à voile, ski, surf, etc_ tu as sans doute éprouvé la "sensation de glisse".
Et bien voler en delta, c'est faire de la glisse dans l'air ! C'est à dire non plus sur une surface, mais dans un volume, ce qui est beaucoup plus intéressant...
Plus tu montes dans les performances des engins, plus la glisse devient efficace.

Je te souhaite de belle glissade.

Vincent
Chablais suisse
Haut de page
Haut de page
Le Vautour (méduse)
Ecrit le : 21 juillet 2008 à 21:45
Citer


Messages : 413
Inscrit le : 06 mars 2007



Citation
par rapport au parapente, le débat sur la sécurité est sans fin et tourne à la polémique, preuve qu'en fait il est difficile de dire si l'un est plus dangereux que l'autre.


il eut fallu s'arréter là car justement il y a ensuite des assertions qui sont selon moi totalement fausses mais un y répondant j'entrerai dans la polémique... idem pour les satitistiques qui sont valables pour le parapente avec 25 000 pratiquants mais qui ne valent rien pour le délta ou avec 1000 pratiquants il suffit d'un accident de plus pour qu'elles deviennent monstrueusement inquiétantes..... pour qu'une statistique puisse être prise en compte il faut des "gros" chiffres...

Personnellement je te dirais que si tu en as envie il faut essayer... le parapente n'est pas a un pratiquant prés (ni à 10, ni à 100), le délta oui !!! chaque deltiste de plus est un élément capital pour tenter de sauver cette discipline.... fonce !!

wink.gif
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Nio
Ecrit le : 22 juillet 2008 à 08:55
Citer


Messages : 4649
Inscrit le : 16 octobre 2003



Euh je ne voudrais pas paraitre... euh... comment dire...
Enfin je veux dire, il faut penser à regarder les dates des sujets, celui ci date de janvier 2006... quand même eyebrow.gif

En tout cas le vautour qui fait de la pub pour le delta, j'adore laugh.gif
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
Malabar
Ecrit le : 22 juillet 2008 à 12:50
Citer







Il va peut-être virer sa cuti... yahoo.gif
Haut de page
Haut de page
Le Vautour (méduse)
Ecrit le : 22 juillet 2008 à 19:35
Citer


Messages : 413
Inscrit le : 06 mars 2007



tease.gif tease.gif tease.gif
Haut de page
Message privéEnvoyer un email
Haut de page
0 utilisateur(s) sur ce sujet (0 invités et 0 utilisateurs anonymes)
0 membres :
Options du sujetPages : (2) [1] 2  Répondre à ce sujet